Parents en colère : pourquoi n'y aurait-il que des bourses pour les enfants roms ?

levs, centimes, argent, budget, bourses

Les parents se sont annoncés contre l'idée de donner des bourses aux étudiants roms. Ils préparent déjà une plainte auprès du ministère de l'Éducation et de la Culture, qu'ils déposeront la semaine prochaine. Les parents insistent sur un départ égal et des critères égaux pour tous les enfants à l'école et ont annoncé qu'ils prêt à organiser une manifestation, écrit Dnes.bg.

Un projet conjoint du Ministère de l'éducation et des sciences avec le Fonds pour l'éducation des Roms prévoit que les étudiants d'origine rom recevront des bourses pour leurs études secondaires.

Le programme prévoit 75 mentors pour soutenir le développement personnel, l'orientation professionnelle et l'amélioration des résultats des étudiants d'origine rom.

Tous les participants au projet doivent participer à l'année académique en cours recevront une allocation mensuelle de 30 EUR chacun. L'année prochaine, le montant de l'argent sera différencié en fonction de la réussite, du statut social et de la motivation des étudiants.

"Le programme porte sur 1200 700 bourses et les étudiants qui les recevront sont au nombre de XNUMX", a expliqué Manuela Radeva, directrice du Centre d'intégration scolaire des enfants et des étudiants issus de minorités ethniques.
"Les fonds pour ce projet s'élèvent au total à 561 400 euroso, dont un peu plus 343 320 euro proviennent du fonds pour l'éducation des Roms, et les 40 % restants proviennent du ministère de l'Éducation et des Sciences », a expliqué Radeva à Nova TV.

"Ces fonds seront accordés à la fois aux bourses d'études pour les étudiants roms qui ont terminé avec succès la 8e année et sont en 9e, 10e, 11e ou 12e année, ainsi qu'aux mentors - enseignants qui, en dehors des heures de classe, ils aideront les étudiants ", a-t-elle précisé. "L'objectif est de stimuler une augmentation de la réussite des élèves", a souligné Radeva.

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK:

Les commentaires sont désactivés.