Un enseignant a refusé des fleurs pour le premier jour d'école

parvi-ucheben-den-tsvetya
Un enseignant de Stara Zagora a renoncé aux fleurs pour le premier jour d'école. Au lieu de cela, elle a demandé que l'argent pour ce geste aille sur le compte d'un élève de deuxième année qui a besoin d'une opération d'urgence, rapporte la BNR.

Dimitrinka Kostova a appelé les parents, qui auraient de toute façon donné de l'argent pour un bouquet, à l'attribuer à l'étudiant Mihail, qui a besoin d'une opération des yeux en Israël :

"Beaucoup de parents ont répondu à l'appel pour aider Micho, il y a même eu des enfants qui ont laissé tomber des pièces dans la boîte. En effet, notre première leçon était à peu près la meilleure, et en effet aujourd'hui nous avons donné l'exemple aux enfants », a déclaré l'enseignant.

Le montant nécessaire à l'intervention du garçon est de 12 000 $, ce qui dépasse les moyens de la famille.

"Il y a beaucoup d'initiatives aussi bien dans le pays qu'à Stara Zagora, à diverses occasions. Il y a vraiment beaucoup de choses intéressantes en jeu dans ces heures de cours. Je peux dire que nous avons travaillé sur une autre initiative "Enfants, parents et enseignants contre le langage de la haine" et cette année, après avoir fait une percée dans plusieurs villes, nous continuons maintenant", a expliqué Dimitrinka Kostova.

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK:

Les commentaires sont désactivés.