Des milliers de femmes polonaises protestent contre l'interdiction de l'avortement

protestation-polsha-avortement

Faut-il interdire l'avortement ? Selon le gouvernement polonais, oui. Cependant, des milliers de Polonais qui sont sortis en signe de protestation ne le pensent pas. Vêtues de noir, elles ont exprimé leur mécontentement face à l'intention des autorités d'imposer une interdiction totale de l'avortement dans le pays. Plus tôt dans la journée, plus de 2 000 personnes se sont jointes pour former un "mur de la colère" devant le siège du parti au pouvoir - "Droit et justice".

La raison de la manifestation, appelée "lundi noir", est le projet de loi présenté fin septembre, selon lequel l'interruption de grossesse ne sera autorisée qu'en cas de menace pour l'état de santé de la mère. écrit Hospital.bg. Les plans prévoient également d'augmenter la peine maximale pour avoir subi une telle intervention chirurgicale de 2 à 5 ans. Une autre proposition a été introduite par le comité public "Sauvons les femmes" - donner aux femmes le droit à un avortement jusqu'à la 12e semaine de grossesse. Cependant, il a été rejeté en première lecture.

Actuellement, la loi en vigueur autorise les opérations d'interruption de grossesse en cas de raisons médicales valables, conception après viol ou déformation importante du fœtus. 74% des Polonais souhaitent que cela ne change pas, selon un sondage publié cette semaine dans Newsweek Poland. Des grèves de solidarité ont également eu lieu aujourd'hui dans d'autres pays européens comme l'Allemagne, l'Angleterre et la France.

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK:

Les commentaires sont désactivés.