Comment les enfants se sentent-ils lorsqu'ils doivent partager leurs affaires et leurs jouets ?

enfants, partager, jouets, partage

On apprend à nos enfants dès le plus jeune âge qu'il est important de partager ses affaires, on est même souvent inquiet si l'enfant refuse de donner son jouet à son ami.

Mais qu'arrive-t-il aux enfants lorsqu'ils doivent décider de partager ou non leurs biens ?

Dans une nouvelle étude, des scientifiques allemands de l'Université Ludwig-Maximilians de Munich ont conclu qu'un enfant de trois ans peut comprendre les sentiments d'un autre enfant et s'adapter en conséquence.

Qu'est-ce que ça veut dire?

Même s'il tient beaucoup à garder son jouet pour lui, un enfant de cet âge est souvent capable de compassion s'il voit un autre enfant attristé par son rejet. Souvent, cela amène les petits à repenser leur décision et à se séparer de l'article qu'ils aiment tant.

La recherche montre que les enfants sont capables d'empathie dès l'âge de trois ans, ce qui sert ensuite à former leur système de valeurs.

Les deux professeurs qui ont mené l'étude ont demandé aux enfants comment ils se sentiraient si quelqu'un refusait de partager leurs affaires avec eux, et aussi comment ils pensaient que les autres enfants se sentiraient s'ils ne leur donnaient rien.

Les résultats montrent que les petits qui réalisent que d'autres enfants peuvent se sentir mal s'ils ne partagent pas leurs biens avec eux, sont beaucoup plus généreux et empathiques envers les autres.

L'étude a porté sur 82 enfants âgés de 3 à 6 ans, et ce qui était surprenant dans les études, c'est que même les enfants de 3 ans pouvaient facilement prédire ce que les autres ressentiraient s'ils étaient négligés et isolés.

Est-ce un problème si l'enfant ne partage pas ses affaires ?

Selon certains psychologues, les parents ne devraient pas être trop exigeants envers les enfants s'ils ne veulent pas partager leur jouet, surtout à un si jeune âge. Les raisons en sont qu'après tout, les enfants sont socialement immatures. Les parents ne doivent pas interpréter cela comme un comportement antisocial, mais plutôt essayer de donner un sens à la situation. C'est une erreur si vous commencez à isoler votre enfant afin d'éviter ces manifestations qui vous paraissent probablement assez égoïstes. Punir l'enfant n'est pas non plus utile, cela ne fera que le confondre encore plus, car il n'y a pas de mauvaise intention dans son comportement.

 

Regardez plus:

L'éducation par le jeu - pourquoi il est important de jouer avec nos enfants

20 choses importantes à apprendre à votre enfant

Enfants coquins - que devons-nous savoir?

Murmures chez les enfants - comment y faire face?

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK:

Les commentaires sont désactivés.